Actualités du NID | 21.09.2022
Le Collège a privilégié un réel piétonnier, plutôt qu’une zone d’accès réglementée « souple ». Par ailleurs, le Collège a souhaité sortir du centre-ville les lignes régulières de bus en les reportant sur l’axe Rogier, tout en garantissant l’accès aux transports en commun par l’instauration de navettes électriques gratuites reliées aux lignes régulières, à la gare et à la Confluence.

Le plan de circulation a quant à lui été adapté avec de nouvelles boucles de circulation pour assurer des accès aux abords du périmètre piéton, notamment une boucle Est (av. Fernand Golenvaux, rues de la Tour, Cuvelier et Pépin) et une boucle Ouest (rues Saintraint, Lelièvre, de Bruxelles).

Les esquisses du projet

Les premières esquisses sont à présent dessinées et permettent d’illustrer les intentions à travers des propositions d’aménagement. Le panel citoyen, les services communaux et de secours, ainsi que la Commission Consultative communale d'Aménagement du Territoire et de Mobilité, ont été consultés pour améliorer ces propositions. Parallèlement, les bureaux ont finalisé leurs études, notamment en identifiant les conditions de succès de cette extension et les actions de mise en oeuvre du plan de circulation et de stationnement. Dans le cadre des études techniques, les esquisses continueront d’évoluer. Il s’agira notamment de végétaliser autant que possible les voiries.

L'esquisse ci-dessous, réalisée par le bureau d'études Agora, constitue une projection des intentions rue de Fer : une rue piétonne de plain-pied, en pavés de teinte claire. Des plantations et du mobilier vertical marquent les portes du piétonnier. En voirie : de la végétation, du mobilier urbain, des jeux, de l’eau… Au croisement des « quatre coins » de la rue, on visualise un aménagement en pierres bleues dont le dessin évoque les cours d’eau qui se rejoignent à Namur : la Meuse, la Sambre et le Houyoux.


Esquisse dessinée par le bureau Agora

Dès 2024, les premiers travaux d'aménagement

En 2022, la place Maurice Servais a été transformée, au profit des piétons et piétonnes. L’an prochain, en 2023, la place de la Station et le boulevard Mélot seront aménagés, après l’intervention des impétrants pour renforcer les réseaux de distribution d’énergie et de télécommunication. D’ici-là, les études techniques du projet d’extension du piétonnier seront achevées et les marchés de travaux pourront être lancés. Ceci, tout en assurant l’accessibilité au centre-ville pour les riverains et riveraines, ainsi que pour les livraisons.
À travers cette extension, la Ville souhaite améliorer le bien-être en centre-ville. Notamment, en limitant les émissions de CO2, en végétalisant les voiries, en améliorant l’éclairage, en proposant du mobilier et des jeux urbains... Autant d’éléments qui doivent participer à lutter contre le dérèglement climatique et à renforcer l’attractivité de Namur.

La concertation : une priorité

En mai dernier, le Collège a rencontré l’Association des Commerçants qui a exprimé les craintes du secteur par rapport au projet. Pour poursuivre les échanges, un workshop a lieu en septembre. Ce dernier vise principalement à aborder les propositions de logistique urbaine, et plus précisément les livraisons.
Enfin, à l’automne, le Collège invitera la population à une réunion publique pour prendre connaissance des conclusions des études portant sur le centre-ville et des prochaines étapes du chantier.

Budget

A ce jour, le Collège a mobilisé d’importants budgets pour réaliser une première phase d’extension, grâce aux aides régionales de la Politique Intégrée de la Ville*. Une seconde phase a été introduite dans le cadre du programme 2021 – 2027 du Fonds européen de développement régional.

*PIV : La PIV du gouvernement wallon vise à soutenir financièrement les grandes villes wallonnes (+ de 50.000 habitant·e·s) pour redynamiser l'économie locale et régionale sur la période 2021-2024.