Actualités des projets | 30.03.2021

 

La Ville de Namur poursuit sa mutation à travers la concrétisation des grands projets au centre-ville, dont l’aménagement de la place Maurice Servais. Le parking à ciel ouvert cédera sa place à une véritable place publique, dotée d’un kiosque, rendue plus conviviale et pouvant accueillir de futures terrasses.

En effet, après une longue phase d’études et de concertation, un permis d’urbanisme a été octroyé à la Ville de Namur par le Fonctionnaire délégué en date du 11 février 2020.  Aujourd’hui, nous vous informons, du commencement de la PHASE-1 – « Aménagement de la Place – Caméras - Kiosque et bancs ».

Ce chantier débute pour une première étape ces 30 et 31 mars, par l’abattage des deux Tilleuls côté Nord de la place, avant le début de la nidification. Les deux arbres devant être abattus pour des impératifs techniques de giration et d’accès des véhicules poids lourds (livraisons, camions de déménagement et d’entretien) ainsi que des véhicules de secours et d’intervention.

En effet, la piétonisation du centre de la place ne permettra plus de laisser passer tous les véhicules dont les plus gros gabarits ; ceux-ci devront rester sur les voiries en périphérie de la place, ce qui pose des problèmes de manœuvres. Après avoir étudié toutes les hypothèses pour maintenir l’ensemble des arbres existants, il a fallu envisager l’abattage de ces deux arbres au Nord de la place.

Cet abattage est autorisé par le permis d’urbanisme précité qui renvoie à l’avis favorable émis le 11 octobre 2019 par le Département de la Nature et des Forêts du SPW conditionné à ce que l’abattage soit réalisé en dehors de la période sensible pour l’avifaune, soit avant le 1er avril, et à ce que, dans la mesure du possible, il soit procédé à la plantation de deux nouveaux tilleuls à proximité du projet en compensation.

On peut noter néanmoins que ces abattages rendent possible d’utiliser ces espaces dégagés pour y placer le kiosque et la fontaine sèche. Le kiosque dans l’angle Nord-Est est ainsi orienté au mieux pour diriger la diffusion du son vers la place plutôt que vers les riverains immédiats. Il bénéficie également d’un ensoleillement naturel maximal à cet endroit.

La partie centrale de la place sera démolie avant les congés d’été afin de permettre au chantier de construction du kiosque et des bancs de débuter après les congés du bâtiment. 

L’aménagement de la place (revêtements et mobilier urbain) sera planifié dans une troisième phase.

Une réunion d’information sera organisée avec les riverains après les congés de printemps pour donner plus de détails sur l’organisation des travaux et les mesures d’accompagnement de ceux-ci.

Pour rappel, ce projet fait suite à la réunion d’information et de concertation avec les riverains du 26 juin 2018.

Des banquettes sont prévues aux pieds des 6 arbres restants. Ces grandes banquettes permettront notamment d’augmenter considérablement le volume de terre au pied des arbres et par conséquent pérennisera leur développement qui se fera dans de meilleures conditions. Elles serviront de séparation physique entre la voirie côté parking Gifar et la Place Maurice Servais

Une fontaine sèche sera présente sur la partie Nord-Ouest de la place.

Le futur kiosque quant à lui combinera modernité architecturale, de par sa forme et ses matériaux nobles, mais aussi cadre d’échanges culturels. Il sera équipé d’une station de mesure de qualité de l’air.

L’aménagement de la place permettra de retrouver, au cœur du vieux Namur, la convivialité propre à un espace de rencontres tout en y renforçant son piétonnier.

L’arrivée du téléphérique permettra un déplacement plus aisé et sécurisé entre le centre-ville et la Citadelle.

L’occasion pour les riverains de se réapproprier le côté Sambrien qui mènera aux nouveaux aménagements du site de la Confluence.

Intentions de la Ville

  • Donner une vision dynamique, accueillante et représentative de la Ville d’histoire et capitale de la Wallonie ;
  • Créer un endroit convivial, tant pour les riverains que pour les touristes ;
  • Etablir une connexion plus agréable entre le piétonnier, le nouveau téléphérique et la Confluence ;
  • Aménagement polyvalent (terrasses, spectacles, animations culturelles…);
  • Développement des modes doux.